iMUGS a démontré les capacités d’interaction des systèmes pilotés et non pilotés

Le consortium à l'origine de l'iMUGS, sous la coordination de Milrem Robotics, est un projet de 32,6 millions d'euros visant à développer un système terrestre sans pilote normalisé européen (UGS).

Mots clés: #drone, #militaire, #Milrem Robotics

Lire plus

nieuws

( Photo: screen YouTube-iMUGS )

ENGINEERINGNET.BE - Au cours du projet iMUGS (integrated Modular Unmanned Ground System), une architecture modulaire cybersécurisée et évolutive destinée aux systèmes hybrides avec ou sans pilote sera développée afin de normaliser un écosystème à l'échelle européenne pour les plateformes aériennes et terrestres, les équipements de commandement, de contrôle et de communication, les capteurs, les charges utiles et les algorithmes.

Les défis opérationnels relevés sont notamment une interopérabilité accrue, une meilleure connaissance de la situation et une prise de décision plus rapide.

Le système prototype utilisera un véhicule terrestre sans pilote existant, le THeMIS de Milrem Robotics, ainsi qu’une liste précise de charges utiles.

L'objectif principal du projet iMUGS est d'intégrer des systèmes robotiques avec la technologie pilotée existante dans les forces de défense européennes en ajoutant une nouvelle capacité qui surpassera les capacités des adversaires

Lors de la première démonstration, les partenaires du consortium ont mis en avant la façon dont le THeMIS peut être déployé sur le champ de bataille à l'aide de véhicules blindés de transport de troupes (VBTT) et associé à des systèmes aériens sans pilote.

Les technologies spécifiques utilisées étaient l'APC Boxer de Krauss-Maffei Wegmann (KMW) et un drone captif d'Acecore Technologies. Un drone multirotor d'Atlas Dynamics faisait également partie du scénario.