Usine-école de Toulouse devient un démonstrateur de l’industrie du futur

La Maison de la Formation Jacqueline Auriol vient d'ouvrir à Toulouse. Elle offre un concept unique de lieu dédié à la filière du Génie Mécanique. Le projet a également pour but d’accompagner les entreprises dans leur transition vers l’industrie 4.0.

Mots clés: #formation, #industrie

Lire plus

opleiding

( Photo: lafrenchfab.fr )

ENGINEERINGNET.BE - Près de 15.000 m², six plateaux technologiques, 800 étudiants aujourd’hui (1.500 à terme), 15 cursus diplômants ou qualifiants, un atelier de 3.000 m² et 30 machines-outils de dernière génération: bienvenue dans la Maison de la Formation Jacqueline Auriol.

Situé au bout de la piste de l’aérodrome historique de Montaudran, autrefois utilisé par Airbus, l’établissement a été inauguré en début d’année avec l’arrivée d’une première vague d’étudiants.

Dès sa naissance, il y a de cela plus de 10 ans, le projet attire plusieurs établissements de l‘enseignement supérieur proposant des cursus en génie mécanique. L’idée de mutualiser les formations d’une même filière, quel que soit le niveau, et leurs équipements  lui donne une nouvelle dimension très innovante.  

Les entreprises, déjà séduites par l’alternance proposée par les formations d’ingénieur, les licences professionnelles et les masters spécialisés, y voient très rapidement une opportunité de créer un vivier de talents mais également une vitrine pour leurs outils technologiques.

D’abord tournée vers la formation couvrant de nombreux domaines, de la réalité augmentée et virtuelle à la fabrication additive, en passant par la robotique/cobotique, l’usine-école intègre finalement une mission bien plus large et originale: celle de devenir un service public d’accompagnement des entreprises dans leur transformation.

Elle se veut alors démonstrateur de l’industrie 4.0, formant les talents de demain tout en répondant aux besoins des industriels et en guidant leur évolution.

Bien qu’elle n’en soit pour le moment qu’à sa 'première version', l’usine-école est déjà en capacité d’usinage.