L’ISAE-SUPAERO récompense des travaux de recherche et l’esprit d’entreprise

L’ISAE-SUPAERO, leader mondial de l’enseignement supérieur dans le domaine de l’ingénierie aérospatiale, a récemment organisé sa cérémonie de remise des prix. Cinq prix de thèse et deux prix entrepreneuriat ont été décernés.

Mots clés: #Airbus, #recherche, #thèse

Lire plus

nieuws

( Photo: Groupe ISAE )

ENGINEERINGNET.BE - Le premier prix de thèse, qui nous intéresse tout particulièrement, a été décerné par Marc Pircher, trésorier de la Fondation ISAE-SUPAERO, à Audrey Bigand pour sa thèse: «évaluation de l’endommagement dans les structures composites en aéronautique généré par la contrainte foudre».

Audrey Bigand est salariée d’Airbus et s’intéresse à l’endommagement des structures composites. Elle étudie la résistance de ces matériaux à la foudre. Leur résistance étant assez faible, il est nécessaire de dimensionner des moyens de protection comme des grillages métalliques en surface pour assurer la bonne continuation du vol après un coup de foudre. Les industriels se basent sur des essais coûteux et longs à mettre en place afin de connaître ces endommagements.

Il est donc important de développer une capacité de prédiction pour valider un design lors du cycle de développement d’un avion, et comprendre en amont ces mécanismes. Sa thèse s’inscrit dans ce cadre et propose une nouvelle démarche pour faire de la foudre un problème mécanique en quantifiant ses contraintes sur le composite.

L’autre prix de thèse a été décerné à Marine Ruffenach pour sa thèse: «optimisation de têtes de détection pour mesurer les protons et électrons des ceintures de radiations terrestres dans une gamme en énergie étendue».