Journée internationale des femmes ingénieurs

Pourquoi les femmes sont-elles si peu représentées dans les emplois liés aux sciences, aux technologies et à l'ingénierie ? Le jeudi 23 juin, la "Journée internationale des femmes ingénieurs" répond à la question et pose le débat.

Mots clés: #femmes ingénieurs, #STEM

Lire plus

nieuws

( Photo: Robert Walters )

ENGINEERINGNET.BE - Réfléchir à la répartition inégale des hommes et des femmes et augmenter la représentation des femmes dans les postes d'ingénieurs. Tel est l’enjeu majeur de la Journée internationale des femmes. 

A cette occasion, le cabinet international de recrutement Robert Walters met en lumière certains chiffres. "Nous constatons un déséquilibre entre les hommes et les femmes dans tous les secteurs techniques, mais la différence n'est nulle part aussi grande qu'au sein de l'ingénierie", déclare Julide Tunali (photo) de Robert Walters. "Environ 14% de tous les ingénieurs en Belgique sont des femmes. » 

Pourquoi les femmes sont-elles toujours moins nombreuses à choisir de travailler dans l'ingénierie ? Il y a plusieurs explications à cela. Par exemple, trop peu de choses sont faites dans les écoles primaires et secondaires pour soutenir les filles et sensibiliser les élèves à la répartition inégale. Heureusement, de plus en plus d'élèves de l'enseignement secondaire optent pour une filière STEM.

Malheureusement, cela ne se traduit pas encore automatiquement par le choix d'une discipline d'ingénierie dans l'enseignement supérieur. Néanmoins, une tendance positive se dessine. Selon la KU Leuven, par exemple, le pourcentage de femmes ingénieurs civils-architectes en formation est nettement plus élevé (un peu plus de 50%). Et une grande partie d'entre elles obtiennent un emploi d'ingénieur civil-architecte. 

Il faut donc espérer que le paysage professionnel de l'ingénierie va bientôt changer. Il appartient désormais aux écoles secondaires d'encourager les filles qui suivent une filière STEM à s'orienter également vers une filière d'ingénierie dans l'enseignement supérieur. De cette manière, nous pouvons espérer augmenter la diversité des genres dans les disciplines de l'ingénierie, mais le chemin à parcourir est encore long.