Le baromètre de l'industrie technologique rebondit en mai

En mai, plusieurs secteurs ont évalué favorablement les commandes qui leur sont adressées et ont revu à la hausse leurs attentes en matière d'évolution de la demande. Résultat: le baromètre BNB de l'industrie technologique a regagné plusieurs points.

Mots clés: #barometer, #industrie, #industrie, #technologie

Lire plus

nieuws

( Photo: gorodenkoff - 123RF )

ENGINEERINGNET.BE - Après plusieurs mois d'évolution irrégulière, le baromètre de l'industrie technologique s'est redressé en mai, gagnant 7,3 points par rapport à avril.

Il s'agit d'une deuxième amélioration consécutive après le léger rebond d'avril. La courbe brut du baromètre est à nouveau nettement positive (+5) alors que sa moyenne de long terme est de -8 points.

Les prochaines enquêtes montreront s'il s'agit d'un rebond passager ou si les entreprises de nos secteurs retrouvent une confiance élevée après l'hésitation des premiers mois de l'année.

Par indicateur, ce sont l'appréciation du niveau des stocks et les anticipations d'évolution de la demande qui sont à l'origine de la hausse du baromètre en mai. Tous deux se sont nettement améliorés et sont proches de leur moyenne de long terme.

Ils sont également à un niveau comparable à celui des premiers mois de l'année. Ces évolutions, couplées au niveau élevé de l'appréciation du carnet de commandes, montrent que les entreprises de nos secteurs font encore face à une demande forte.

Dans les secteurs, la plupart des baromètres ont progressé. Les hausse les plus fortes ont été celles des non-ferreux et de l'électro. On a aussi des améliorations dans la mécanique, les activités manufacturières de l'ICT, l'IT-solutions et l'automobile. Seule la courbe des produits métalliques a très légèrement reculé.

Celles des plastiques et caoutchouc a perdu une vingtaine de points mais était resté très élevée jusqu'à présent. Sur base des courbes brutes, tous les baromètres à l'exception de celui de l'automobile, sont à un niveau qui indique une conjoncture favorable.

Toutefois, pour l'électro et les activités manufacturières de l'ICT, les rebonds sont récents et leurs courbes lissées sont encore en zone défavorable.